Notre filière

 

Naissance et historique de la filière

Historiquement présente en Auvergne jusqu'à la fin du XVIIIème siècle pour la corderie de la marine à voile et le textile, la filière de chanvre en Auvergne a redémarré en 2008 sous l'impulsion du CIVAM (Centre d'initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu Rural) et de quelques agriculteurs motivés par la redécouverte d'une culture écologiquement et économiquement pertinente.

Chanvre d'Auvergne aujourd'hui, c'est:

  • Une association de producteur de chanvre et d'artisans d'Auvergne dont le but est de:

    « Créer un lien entre agriculteurs, professionnels du bâtiment et auto-constructeurs

    autour d’un produit local, équitable et sain ».

  • Une filière locale de vente directe entre le consommateur et l'agriculteur. 
  • Une filière aux mutliples débouchés: éco et auto-construction, huile alimentaire et cosmétique, farine...
  • Une filière respectueuse de l'environnement de par les qualités agro-environnementales de la culture de chanvre, et écologiques des matériaux d'isolation du bâtiment issus du chanvre.

 

La filière chanvre, une filière pour un développement durable

Participant au développement durable et à la démarche haute qualité environnementale, l’utilisation du chanvre en tant qu’agro-matériaux montre plusieurs avantages. Outre ses performances techniques en termes d’isolations thermique et phonique, le matériau représente une opportunité face aux enjeux de développement du territoire.


Une filière respectueuse de l'environnement

Agronomiquement, le chanvre présente d'excellentes qualités, ce qui a motivé bon nombre d'agriculteurs pour lancer ou rejoindre la filière:

  • le chanvre est une bonne  tête de rotation
  • n’exige aucun produit de traitement
  • améliore la structure du sol
  • plante très couvrante avec un effet « nettoyant » vis-à-vis des mauvaises herbes.

 

Cette filière met en avant un éco-matériau remplaçant les matériaux « conventionnels » énergivores et voire dangereux pour la santé humaine.

La valorisation en circuit court des produits transformés réduit également les transports et contribue alors à la réduction des émissions de C02.

 

Intérêt d’une filière chanvre en circuits courts

Compte tenu de l’évolution des marchés des produits agricoles et de l’attente des consommateurs qui souhaitent aller vers des produits locaux, les circuits courts non alimentaire s'organisent pour répondre aux besoins des territoires. Le développement du chanvre dans l’éco-construction permet alors d’établir une dynamique locale, favorisant l'échange  entre agriculteurs, professionnels du bâtiment et éco-constructeurs. L’implication des acteurs locaux s’étend aussi de manière plus large au secteur de la recherche, de l’enseignement et de la formation, pour la mise en place de références et la mutualisation des connaissances.


Une filière économiquement viable

Les qualités techniques des produits issus du chanvre sont reconnues dans les secteurs de la plasturgie (l’automobile), de la papeterie (papiers spéciaux), de l’alimentation et du bien-être humain (huiles alimentaires et de massage) ainsi que dans celui du bâtiment. Dans ce dernier secteur, on assiste à un fort développement des éco-matériaux : mise en place de la norme « Haute Qualité Environnementale », multiplication des salons « éco-construction », évolution des normes techniques en faveur des matériaux sains (vers l’interdiction de certains matériaux comme la laine de verre).

Localement l’existence des débouchés alimentaires et notamment dans le bâtiment suffit à assurer une filière locale viable.

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site